Contact telephonique

Catégories

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

MercedesIl y a 402 produits.

Mercedes

Si la France possède la primauté d'avoir fait rouler la première "automobile", les perfectionnements et les innovations qui en feront un moyen de locomotion moderne viendront d'Allemagne. Ces travaux seront principalement le fait de deux hommes : Karl Benz et Gottlieb Daimler. Contemporains, ils vont oeuvrer chacun de leur côté, toucher au but à peu près même moment et devenir bien vite concurrents. Tous deux viennent d'un milieu modeste -fils de mécanicien de locomotive pour le premier et fils de boulanger pour le second- et, pourtant dans cette Allemagne du XIXe siècle fortement hiérarchisée, ils parviennent à décrocher un diplôme d'ingénieur. Daimler, l'aîné, s'intéresse très tôt aux moteurs. Il part d'abord en Angleterre pour y étudier les locomotives avant de prendre la direction de Deutz, l'entreprise qui va produire le premier moteur à quatre temps. En 1882, il quitte Deutz avec son ami Wilhem Maybach pour concevoir un moteur à pétrole plus léger et à haut rendement destiné à la locomotion. Il donne pleine satisfaction et Daimler le monte en 1885 sur une motocyclette qui atteint 12 km/h. En 1889, il souhaite profiter de l'Exposition Universelle de Paris pour diffuser sa première automobile créée l'année précédente, mais public et professionnels s'intéressent davantage à ses moteurs. Emile Levassor, l'associé de Panhard, prend la licence Daimler pour la France et l'un de ses premiers clients sera Armand Peugeot. Les affaires sont bonnes, mais Daimler et Maybach se heurtent à l'hostilité des actionnaires lorsqu'ils souhaitent produire des automobiles. Elle débute enfin en 1895, mais il faut attendre trois ans et la parfaite mise au point du modèle Phönix pour que les ventes décollent. C'est à ce moment qu'intervient Emil Jellinek, un personnage qui va jouer un rôle essentiel dans l'histoire Daimler. Homme d'affaires, aventurier, diplomate, Jellinek s'est fixé, fortune faite, sur la côte d'Azur et s'est pris de passion pour les courses automobiles. Il triomphe à Nice avec une Daimler affichant sur son radiateur en guise de porte-bonheur "Mercedes", le prénom de sa fille aînée.